Le blog de l'agence

Billet d'humeur

Le 11 01 2008 dans Actu | Commentaires fermés sur Billet d'humeur
, ,

Qui se ressemble s’assemble. C’est la devise qui pourrait légender le partenariat signé entre la régie publicitaire de Lagardère et un blogueur strass-et-paillettes.

Son nom est probablement familier, de près ou de loin, à qui a un jour parcouru des blogs sur la thématique du buzz marketing. Oui, il s’agit bien du « chauffeur de buzz », bien que ni le buzz ni le marketing ne soient restés la raison d’être de ce blog. Celui-ci a en l’occurence décroché un partenariat avec le groupe Lagardère en général, et avec le magazine Entrevue en particulier.

Sur la page du jour, les blagues potaches frayent avec les dernières vidéos en vogue qu’on se doit d’avoir vues, commentées et transmises à l’ensemble de son carnet d’adresse si on veut être dans le coup. Un billet sur le référencement fait voisin de palier avec des photos du couple présidentiel…. bref c’est la cour des miracles. Les titres des billets se font plus racoleurs les uns que les autres, le vulgaire y côtoie parfois l’obscène. Technique agressive de référencement ? En tout cas certainement de quoi gagner une audience conséquente (plus de 10 millions de pages vues en décembre 2007) ! Les auteurs de ce succès sont sans conteste tous ceux qui font, souvent malgré eux, l’actualité people : notre président et sa future première dame, une nageuse médaillée, des chanteuses pop court-vêtues, des actrices en manque d’actualité, bref ceux-là même qui font les beaux jours de la presse qu’on lit chez le coiffeur.

À l’heure où l’on évoque une perte de crédibilité de l’indice ‘pagerank’ contre un ‘trustrank’ basé sur la fiabilité de la source, le paradoxe est de taille : pour plaire à Google, il faut faire dans le people. Les internautes adorent le people, en conséquence le volume de recherche people crée une demande à laquelle répond Google en proposant un contenu ‘people’ de choix mis à jour en temps réel. La boucle est bouclée et tout le monde est content : du pain et des jeux. Pour le reste on repassera.

Mais le jour où des blogs plus sérieux (j’entends par là avec un véritable contenu éditorial) devront se mettre à publier la dernière vidéo trash afin d’assurer leur visibilité, nous aurons certainement du souci à nous faire : l’indépendance et la liberté d’expression auront du mal à s’accomoder de telles pratiques. La déontologie permet-elle la stratégie du « premier à tout prix » ? N’y a-t-il pas de position qui puisse être occupée sans sacrifier ses valeurs ? Je ne partage pas ces pratiques, qui mènent à mon sens vers un appauvrissement culturel.

Quelque chose ne tourne pas rond au pays de la blogogie, l’appât du gain risque bien d’avoir raison de l’élan libertaire des premières années. Heureusement, sur Internet il y a de la place pour tout le monde !