Le blog de l'agence

Blogasty en grève : la machine s'est emballée

Le 20 10 2008 dans Actu | Commentaires fermés sur Blogasty en grève : la machine s'est emballée
, ,

Blogasty, pour ceux qui l’ignorent, est un digg-like français dont la popularité, même si elle est moindre que celle de Scoopeo, a bien progressé au cours des derniers mois. Une progression qui est pour le moins douloureuse. En témoigne la récente grève du webmaster fondateur du site :

Blogasty en grève - 19-20 octobre 2008

Ses griefs : la dilution de la qualité dans un flot plutôt médiocre.

Cela rejoint quelque part un état des lieux du blogging en France aujourd’hui : on trouve toujours des pépites mais cela demande, un peu comme à la mine, du temps et des efforts pour mettre la main dessus !

L’origine de ce problème est double : d’une part l’offre a explosé. Tout le monde blogue, tout le monde veut devenir populaire (et dans la mesure du possible plus que son voisin). Tout le monde a des choses à dire. Même si cela n’intéresse pas forcément le plus grand nombre. Dans le même temps la demande est en baisse, en termes de quantité. Il était autrefois simple de suivre ses 10 blogueurs préférés. Dès que ce chiffre dépasse la centaine, cela devient plus compliqué…

Deuxième critère, sociologique cette fois : le moutonnisme : le principe des digg-like est justement de mettre en avant des articles « populaires » ou en passe de le devenir. La page d’accueil devient une zone où l’on vote pour un article le plus souvent sans même le lire. Probablement parce qu’on attend que les autres en fassent de même en retour : « Je vote pour toi, tu votes pour moi, peu importe la qualité ». De manière implicite, tous nourrissent l’espoir de voir leurs maigrichons revenus publicitaires grimper en flèche grâce à cette manne de trafic. Voilà la cause du mal : une société qui s’auto-alimente et voudrait en plus s’auto-promotionner. Ce faisant, elle n’intéresse plus personne (à part elle-même bien entendu).

Des remèdes ? S’ils existent, ils viendront de la responsabilisation des utilisateurs du service (cela va dans le sens de la grève déclarée par Christophe Lefèvre). Ou bien par une rigidification du système, par exemple avec la mise en place de filtres : instauration d’un « permis de voter », restriction des votants à certains domaines de compétences, filtrage éditorial visant à privilégier des contenus de qualité, à ne pas dupliquer les informations…

Quelle position adopter quand les utilisateurs abusent prennent trop de pouvoir ? Démocratie ou démagogie ? permissivité ou censure ? difficile de placer le curseur à la bonne position…