Le blog de l'agence

Dix choses qui font fuir l'internaute

Le 22 08 2008 dans Général | Commentaires fermés sur Dix choses qui font fuir l'internaute
, ,

SEO Blog a récemment listé le top 10 des choses qui, sur un site, font « rebondir » (traduction littérale de l’anglais bounce, qui s’emploie aussi pour décrire le taux de rebond) un internaute vers une autre destination.
En voici une traduction rapide accompagnée d’une petite note de lecture :

  1. Une publicité flottante qui masque le contenu du site.
    Quitte à avoir des publicités sur son site, mieux vaut s’arranger pour qu’elles ne soient pas intrusives et qu’elles n’entravent pas la navigation.
  2. Aucun contenu au-dessus de la ligne de flottaison.
    Si la seule chose visible sans avoir à utiliser la roulette de la souris est une avalanche de bannières et des Adsense à perte de vue, il y a fort à parie pour que le reste soit pire…
  3. Un temps de chargement trop long.
    L’internaute est pressé. Il n’attend pas, en particulier le chargement très long de la belle animation Flash, qui débouchera probablement sur un ridicule « Cliquez ici pour accéder à la suite ».
  4. Une surcharge d’informations du type « site portail ».
    A moins de rechercher un site de type portail, trop d’info tue l’info. Visez plutôt la clarté.
  5. Un titre stupide (sic) : « Fun… », « Cool … ».
    Soyez clair, précis et descriptif.
  6. Un site sur fond noir.
    Sempiternel problème de lisibilité : le texte blanc sur un fond noir scintille quand il apparaît sur un écran. Et ce n’est pas faute de l’avoir dit, redit et répété.
  7. Des images de mauvaise qualité : mauvais redimensionnements, oublis de l’homothétie, artefacts de compression…
    Tout cela ne fait pas très professionnel, non ? Parfois cela peut même devenir effrayant.
  8. « Gagnez de l’argent ! » à l’aide de mon superbe livre et de mes conseils avisés.
    Il paraît que ça marche……. mais ce sont des rumeurs !
  9. Des smileys ou autres émoticônes en taille XXL qui vous toisent béatement depuis le haut de la page.
    Sans commentaires.
  10. Des titres énormes rédigés en Verdana.
    C’est bien là le point le plus inattendu et le plus personnel à l’auteur de ce classement. Certes le Verdana n’est pas une police utilisable pour la titraille, mais il existe bien d’autres travers qui auraient pu occuper cette dixième place.