Le blog de l'agence

Immo 2.0

Le 08 01 2008 dans Général | Commentaires fermés sur Immo 2.0
, , , , ,

Le secteur florissant de l’immobilier en ligne n’échappe pas à la vague 2.0. Tiercé de tête des nouveautés.

Aujourd’hui, Internet est la deuxième source d’information sur l’immobilier en France, pas très loin des agences, mais devant les gratuits et la presse. À tel point que les investissements de bon nombre d’agences se sont reportés sur la publicité en ligne au détriment des médias traditionnels. Le web2 s’est amplement démocratisé et certains annoncent déjà l’arrivée de la prochaine tarte à la crème révolution du web. Ses répercussions se font également sentir dans le domaine de l’immobilier en ligne. Profitons donc de la nouvelle année pour faire le point sur les nouveautés, estampillées 2.0 ou non :

  • la géolocalisation : ce service permet de recherches des annonces dans un quartier bien précis, ou par exemple à proximité d’une station de métro. cette approche est à double tranchant : d’une part elle simplifie les recherches de l’internaute et lui renvoie des résultats plus pertinents. Mais elle est également source de méfiance dans le camp des agences immo : indiquer avec trop de précision l’emplacement d’un bien, c’est ouvrir la porte aux concurrents ou indélicats et risquer de se faire court-circuiter. On reste donc pour le moment à un degré de précision qui ne dépasse que rarement le quartier, mais on peut imaginer que les choses vont évoluer, et que dans un avenir proche il sera possible de faire sa sélection en zoomant sur un pâté de maison, un peu à la manière de zillow.com.

Bmykey.com

Exemple : le site bmykey.com

Immoplaza.fr

et celui d'immoplaza.fr

  • l’image, sous toutes ses formes : qui achèterait une maison sans l’avoir vue ? L’image, à travers les photos des biens, occupe une place de choix. Les prises de vues doivent être suffisamment nombreuses et de bonne qualité afin que l’internaute puisse se faire une idée précise de la configuration des lieux. La vidéo, utilisée sous la forme de visite virtuelle en panorama 360°, peine à percer réellement : trop lourd et trop complexe à gérer pour les agents ? Trop coûteux à mettre en place sur des biens courants (c’est à dire à l’exclusion des biens « prestige »). Perçu comme gadget par les clients ? En revanche, une ‘visite éclair’, caméra à l’épaule (attention, stabilisateur d’images requis !) d’une maison en 3 minutes chrono permettrait de se faire une meilleure idée de la configuration des lieux, des volumes, de l’ensoleillement, … et cela pour un coût modique : un seul plan-séquence, un rapide montage et un encodage adapté suffiraient amplement.

  • la critérisation : tout internaute qui se respecte consulte au minimum deux sites, souvent plus. Pour peu que l’un d’entre eux soit un portail fédérant les offres de dizaines d’enseignes nationales, on se retrouve vite avec une quantité ingérable d’offres. La solution repose alors sur la critérisation : plus on filtre la multiplicité d’annonces, plus les résultats deviennent pertinents. Certains sites offrent ainsi de nombreux critères de choix relatifs à l’environnement (commerces, transports, mais aussi crèches ou écoles et même taux de réussite au bac).

Immoplaza, guide immobilier

Le guide immobilier selon Immoplaza

donkiz.fr

donkiz.fr, interface inspirée des standards Googlesques

En conclusion, dans un secteur concurrentiel tel que celui de l’immobilier, les possibilités d’innover existent encore et constituent de belles opportunités pour qui souhaite s’y risquer.