Le blog de l'agence

Les adresses web bientôt has been ?

Le 14 04 2008 dans SEO | Commentaires fermés sur Les adresses web bientôt has been ?
, , ,

La mode fut un temps aux adresses les plus courtes possible. Puis toutes les bonnes adresses de moins de 10 caractères furent occupées. La mode passa ensuite au langage naturel, comme « quiestleplusmalin.com ». Mais le défaut de ces adresses réside justement dans leur complexité du fait de leur longueur et du risque d’erreur qui en découle. Prochaine tendance annoncée : se passer de la barre d’adresse !

Lu il y a quelques temps sur le blog d’Isobar, un billet mettait le doigt sur ce qui pourrait s’annoncer comme une prochaine tendance : remplacer l’adresse du site par une illustration incitant l’internaute à effectuer une recherche sur un mot clé. Au Japon, on voit ainsi fleurir les images décrivant un mot saisi dans un formulaire de moteur de recherche, accompagné de son bouton « Search ».

Si l’idée est vraiment bonne en termes de simplification d’accès pour le commun des mortels, et à plus forte raison si cet accès se fait depuis un terminal mobile, elle pose un réel problème en termes de référencement. Dans un premier cas, sur des expressions non contestables (en particulier pour les marques et dénominations commerciales), cela présente un net avantage. Sauf exception la marque en question est en pole position dans les résultats de recherche, tous moteurs confondus.

En revanche comment garantir que l’expression qui doit être saisie sera bien là où elle se doit d’être parmi les résultats de recherche sur plusieurs moteurs (car il n’y a pas que Google dans la vie !) et cela de manière pérenne ? Et si un concurrent dont le site est mieux optimisé fait irruption ? Ou, pire, si un site non-commercial squatte détient la place chèrement convoitée ? Quid de l’international ? Autant de questions qui appellent à la prudence. À l’heure où l’éviction d’un moteur est perçu comme un handicap lourd, il y a fort à parier que les stratégies reposant sur de tels placements seront longuement mûries.